Blog Devenir freelance Devenir recruteur freelance : Guide complet !

Devenir freelance

Devenir recruteur freelance : Guide complet !

Auteur

Article mis à jour le 03/04/2024

Par Gabriel Vanderbecken

Gabriel Vanderbecken

Gabriel, as de la création d'entreprise est un collectionneur de diplômes (trois à son actif en gestion, négociation et management, rien que ça !). En 1 an il a créé plus de 250 sociétés. Passionné par le sport et motivé par le fait de concrétiser les rêves de ses clients, il est toujours prêt à discuter d’idées innovantes et d’aider des entrepreneurs à se lancer ! Sa création la plus originale ? Un site de rencontre pour Végan, pour trouver sa moitié en toute simplicité !

Sommaire

Icône

Résumé de l'article

Explorez le potentiel du recrutement freelance, une carrière en plein essor pour les passionnés de relations humaines et d'accompagnement professionnel. Avec le marché de l'emploi en expansion et une forte demande d'externalisation des compétences en recrutement, c'est le moment idéal pour se lancer. Découvrez comment établir votre business, fixer votre tarif, et choisir le bon statut juridique avec un investissement minimal. Ce guide offre un aperçu rapide des premiers pas vers une activité indépendante réussie en recrutement. En moins de 10 minutes vous allez tout comprendre ! 

Podcast sur la création d'entreprise

On dit souvent que le recrutement est une des clés de succès d'une entreprise. Aujourd'hui la majorité des dirigeants éprouvent des difficultés de recrutement et se tournent vers des experts pour les aider dans cette fonction stratégique. C'est là que le recruteur freelance entre en jeu ! Tour d'horizon du marché du consultant en recrutement et des différentes étapes à connaître pour se lancer en tant que recruteur indépendant.
Fiche métier recruteur freelance

Qu'est-ce qu'un recruteur freelance ?

Un recruteur freelance est un professionnel des ressources humaines qui se met à son compte afin de proposer ses services à différentes entreprises qui souhaitent externaliser le recrutement de leurs collaborateurs.

Le consultant en recrutement est une personne qui aime profondément les relations humaines et qui met son savoir-faire, son réseau, son expertise et son empathie au service de l'emploi.

Le recruteur indépendant peut avoir comme missions la mise en place d'une stratégie de recrutement, le sourcing et la sélection des candidats, la réalisation des entretiens pour le compte de l'entreprise cliente et le suivi post-embauche de l'intégration. Il est aussi force de proposition sur la fiche de poste, les grilles salariales et les recommandations de compétences et d'état d'esprit nécessaires aux besoins de l'entreprise.

Pourquoi envisager une carrière de recruteur freelance ?

Depuis la crise du Covid, on constate un double effet très intéressant pour les personnes souhaitant se lancer en tant que recruteur indépendant :

  • D'une part, le marché de l'emploi comptabilise 26,1 M d'embauches en 2022 soit 4 M de plus qu'en 2021.
  • D'autre part, il y a un réel essor de l'externalisation des compétences en recrutement. On comptabilisait quelques dizaines de recruteurs indépendants en 2018, ils sont aujourd'hui plus de 6000 recruteurs freelances identifiés en dehors des grands cabinets de recrutement.

Selon une étude de la BPI/Le Lab de 2021, les difficultés de recrutement sont la première préoccupation des dirigeants (pour 58% d'entre eux). Aujourd'hui 1/3 des recrutements sont externalisés en France contre 70% par exemple aux Etats-Unis.

Face à cette attractivité du secteur, si vous exercez depuis quelques années au sein de services RH et que vous souhaitez vous mettre à votre compte pour apporter votre expertise auprès de multiples employeurs, vous aurez certainement envie d'en savoir plus pour pouvoir vous lancer concrètement en tant que recruteur freelance.

Quel parcours de formation pour devenir recruteur freelance ?

S'il est bien une activité où votre expérience professionnelle apporte une valeur indéniable pour vous mettre à votre compte, c'est dans le domaine du recrutement.

Même si aucun diplôme n'est légalement demandé pour ouvrir votre société de recruteur indépendant, il est fortement conseillé de partir avec un diplôme en Ressources Humaines ou en Management en poche pour avoir une première légitimité. Ensuite, le fait d'avoir fait vos preuves en tant que collaborateur/collaboratrice RH, chargé(e) de recrutement, assistant(e) ressources humaines ou directeur/directrice RH au sein de différentes entreprises sera un tremplin pour vous lancer sereinement dans votre aventure entrepreneuriale indépendante.

En effet, les valeurs reconnues d'un recruteur freelance se lisent à différents niveaux : 

  • Un excellent réseau professionnel que ce soit sur des plateformes comme Linkedin par exemple mais bien sûr en physique également,
  • Une vraie capacité à nouer facilement des relations pour développer et entretenir ce réseau,
  • Une nature empathique pour comprendre et cibler les besoins de vos clients et des personnes que vous recruterez pour les différents postes au sein d'une entreprise,
  • Une capacité d'analyse pour comprendre les enjeux de recrutement d'un secteur d'activité,
  • Et enfin, comme pour toute personne se lançant à son compte, développer votre sens commercial et de la communication pour vous faire connaître et trouver vos futurs clients sera nécessaire, tout comme une bonne organisation de votre temps et des notions pour la gestion de votre future société.

Comment faire pour devenir recruteur en freelance ? Les étapes

Élaborer un business plan et fixer un TJM

Souvent lorsqu'on pense au business plan, on pense à une demande de financement et on peut se dire que l'exercice n'est pas nécessaire pour se mettre à son compte en tant que recruteur freelance car le métier nécessite peu d'investissements matériels au démarrage pour se lancer seul(e).

Cependant, pour accompagner au quotidien des centaines d'entrepreneurs chez Swapn, nous vous conseillons fortement de faire un business plan, même synthétique, pour vous. En effet, le business plan vous permettra de :

  • Affiner votre vision sur le marché avec des statistiques concrètes et à jour
  • Déterminer votre cible prioritaire quel(s) secteur(s) d'entreprises visez-vous comme client ? quelle(s) taille(s) d'entreprise(s) allez-vous démarchez en premier ? sur quelle(s) zone(s) géographique(s) vous étendez-vous ? Par exemple, les recruteurs freelance tirent leur épingle du jeu en se spécialisant sur certaines catégories de profils candidats et en visant des clients comme les TPE/PME pour lesquels l'externalisation est un vrai besoin.
  • Lister l'ensemble de vos charges de fonctionnement : abonnements à des plateformes de recrutement et CVthèques, profil premium sur Linkedin, domiciliation ou location de coworking pour mener vos entretiens d'embauches, mais aussi les dépenses communes à tout entrepreneur comme téléphonie et internet, logiciels de gestion, déplacements, honoraires comptables ou juridiques, assurance pro,...(voir le détail des différents coûts plus loin dans notre article).
  • Fixer vos prévisions de chiffre d'affaires et visualiser le moment et le montant de vos premières rémunérations
  • Vérifier que votre trésorerie est suffisante chaque mois pour couvrir vos charges en attendant le paiement de vos clients.

Pour justement fixer vos prévisions de chiffre d'affaires, on conseille souvent aux freelances de fixer son TJM (tarif journalier moyen). C'est en effet une des façons pour fixer son prix de vente en tant qu'indépendant prestataire de service. Car ce que vous vendez finalement, ce ne sont pas des produits, mais vos compétences et votre temps.

Concrètement, lorsque vous vendez une mission auprès d'un employeur, vous pourrez réaliser un devis en indiquant par exemple : durée estimée de la mission de recrutement x tarif journalier (TJM) = montant facturé à votre client.

Pour pouvoir déterminer votre TJM, il faut prendre en compte votre expertise métier pour la valoriser et trouve le bon équilibre avec le prix du marché que vos clients seront prêts à payer. Pour avoir une idée des TJM pratiqués en tant que recruteur freelance vous pouvez regarder sur des sites comme Malt, la plateforme de mise en relation de freelances avec leurs clients.

Les modèles de facturation les plus couramment utilisés par les recruteurs indépendants sont :

  • Le mandat au succès (avec remplacement du candidat choisi si le premier n'a finalement pas convenu)
  • Un pourcentage du package de rémunération du candidat placé

Pour estimer votre chiffre d'affaires et votre nombre de clients nécessaire à sa réalisation, vous pouvez aussi vous rapprocher de collectifs de recruteurs indépendants comme Mercato Recrutement ou encore Achil, qui offre un compromis pour se lancer seul en bénéficiant d'outils et de réseau. Ces collectifs peuvent aussi vous aider à avoir une idée de nombre de mandats nécessaires à obtenir pour atteindre votre objectif de rémunération par exemple.

Choisir le statut juridique approprié

Lorsque vous vous lancez à votre compte vous avez le choix principalement entre ces différents statuts juridique dont vous avez certainement dû entendre parler :

  • L'entreprise individuelle et la micro-entreprise
  • Les formes de société à associé unique : l'EURL et la SASU

Pour essayer de résumer de la façon la plus simple possible ces différents choix il faut déjà comprendre quelle est la différence majeure entre ces 2 points : 

  • Dans le cas d'une entreprise individuelle ou d'une micro-entreprise, vous ne créez pas une entité spécifique dans le sens où c'est vous, en tant que personne physique, qui représentez et portez la structure. A la différence où, pour une forme de société, vous créez concrètement une personne morale distincte de votre personne physique et vous vous gérez cette personne morale nouvellement créée.

Cela peut paraître encore peu concret mais on comprend ensuite mieux la 2ème différence qui est l'imposition :

  • Dans le cas de la micro-entreprise par exemple, il faudra comprendre que votre imposition personnelle (impôt sur le revenu) dépendra du montant de chiffre d'affaires réalisé, et pas du montant que vous vous serez versé comme rémunération mensuellement par exemple
  • Dans le cas d'une société (EURL ou SASU), il y a bien une distinction entre votre rémunération mensuelle qui sera imposée à votre impôt sur le revenu, et les bénéfices générés par la société (chiffre d'affaires réalisé - l'ensemble des charges pour donner une image rapide) qui seront eux imposés à l'impôt sur les sociétés et payé par votre société.

Enfin, un dernier élément qui permet de mieux se situer parmi les différents statuts, ce sont les avantages et inconvénients inhérents à chaque statut :

La micro-entreprise en résumé est un régime qui permet de créer facilement son entreprise sans trop de contrainte ni d'obligation de gestion. Vous aurez simplement à déclarer votre chiffres d'affaires réalisé et tout se calcule à partir de ça. En cas d'absence de chiffre d'affaires vous pouvez fermer très facilement votre micro-entreprise. C'est pour cela qu'on dit qu'en général c'est une bonne façon de tester son activité freelance sans prendre trop de risque. Par contre, 3 inconvénients majeurs à ce régime de la micro-entreprise :

  • Vous êtes limités sur un chiffre d'affaires à ne pas dépasser. En tant que recruteur freelance ou consultant(e) en recrutement par exemple vous ne devrez pas dépasser 77 700€ de chiffre d'affaires annuel en micro-entreprise. Au-delà vous devrez changer de régime. 
  • Vos charges de fonctionnement (celles que nous avons listées plus haut par exemple) ne sont pas déductibles au réel. C'est-à-dire que si vous avez beaucoup de charges de fonctionnement cela peut être plus intéressant de passer en société pour optimiser vos impositions. En micro-entreprise, on se base uniquement sur : "Votre chiffre d'affaires - 50% d'abattement forfaitaire = le montant qui rentrera dans le calcul de votre impôt sur le revenu". Et pour votre protection sociale, vous cotiserez à hauteur de 21,2% de votre chiffre d'affaires.

On comprend donc facilement que plus votre activité de consultant(e) en recrutement indépendant tend à se développer plus ce sera pertinent d'opter vers un statut juridique de société comme l'EURL ou la SASU. Dès le début cela peut-être également une bonne option de s'installer directement en société si vous envisagez déjà un certain niveau de rémunération ou de chiffre d'affaires potentiel.

En EURL ou en SASU, ce qu'il faut retenir c'est que vous aurez là la possibilité de :

  • Ne pas être limité dans votre chiffre d'affaires
  • Déduire toutes vos charges au réel
  • D'optimiser vos impositions entre ce qui sera imposé à l'impôt sur les sociétés ou ce qui sera imposé à l'impôt sur le revenu
  • Prendre des dividendes en cas de bénéfice en fin d'année

En contrepartie, la forme de société (EURL ou SASU) implique plus d'obligations légales et comptables à produire pour être en conformité.

Chez Swapn, nous sommes là justement pour échanger sur votre projet et vous indiquer en fonction de votre situation personnelle et professionnelle quel serait le meilleur statut pour vous pour vous lancer en tant que consultant(e) en recrutement, demandez-nous !

Nouveau call-to-action  

Déterminer le montant du capital social

Le capital social d'une société représente l'apport constitué par l'associé pour créer sa société. Il n'y a pas de notion de capital social dans le cas d'une micro-entreprise ou d'une entreprise individuelle. C'est donc dans le cas de l'ouverture de votre SASU ou de votre EURL que vous devez définir le montant de votre capital social.

Légalement, en France le capital social minimum à déposer pour l'ouverture d'une société est de 1€. Cependant nous vous déconseillons ce montant pour privilégier un montant situé entre 500 à 1000€ dans le cas où vous vous lancez seul(e) sur une activité de prestation de service.

Le capital est en effet un montant constitutif de votre structure, il sera visible et connu de tous sur tous vos supports légaux (statuts, K-bis, site internet, etc.). Aussi, avoir un capital social de minimum 500€ offre plus de crédibilité pour vos différents interlocuteurs (clients, partenaires, établissements financiers, etc.).

Pour composer votre capital social vous pouvez faire un apport en numéraire (en €), un nature ou en industrie. La plupart du temps pour créer une société unipersonnelle en tant que recruteur freelance, le capital social est un montant apporté en euros par l'associé.

Une fois que vous avez déterminé le montant de votre capital social, celui-ci est indiqué dans vos statuts. Vous devez alors déposer cet argent en banque pour réaliser l'acte juridique de dépôt de capital nécessaire à la suite des démarches de création pour votre société.

Bon à savoir : En passant par Swapn pour votre création de société, nous vous proposons le dépôt de capital via notre notaire partenaire gratuitement et pour un gain de temps considérable dans cette étape.

Dès que les fonds sont reçus, l'attestation de dépôt de capital permet alors de passer à la suite des étapes juridiques pour finir la création de votre société et obtenir votre K-bis.

Rédiger les statuts de l'entreprise et procéder à l'immatriculation

Vous entendrez souvent parler des statuts pour ouvrir votre société. En effet ils font partis des documents juridiques légaux à produire pour ouvrir une société (EURL ou SASU). Encore une fois, si vous optez pour la micro-entreprise par exemple il n'y a pas besoin dans ce cas de statuts.

Les statuts juridiques d'une EURL ou d'une SASU c'est le document établissant l'identité et les règles de fonctionnement de votre future société. On y retrouve toute les informations comme : la dénomination sociale, l'adresse du siège social, l'identité de l'associé, le montant du capital social, la forme juridique et l'objet social, c'est-à-dire la description concrète de l'activité de la société.

Dans notre cas de conseil en recrutement l'objet social sera par exemple celui-ci ou une variante en fonction de vos besoins :

Exemple : Conseil en ressources humaines : recrutement, évaluation, accompagnement de collaborateurs et de demandeurs d'emploi, formations.
Conduite de projets ayant trait à l'organisation des Ressources Humaines, à leur externalisation, à la définition et au déploiement de systèmes d'information.

Les codes APE les plus utilisés pour l'activité de recruteur indépendant sont : 

  • 78.10Z Activités des agences de placement de main-d’œuvre
  • 70.22Z Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion

Dans les statuts d'une société on retrouve également les différentes clauses de fonctionnement de la structure : droit de vote, décisions de l'associé, etc.

Encore une fois avec Swapn, la rédaction complète de vos statuts est comprise dans notre service de création.

Nouveau call-to-action  

Pourquoi se faire accompagner dans la création de son activité de recruteur freelance ?

Vous avez maintenant un aperçu des étapes qui vous attendent avant de pouvoir vous mettre officiellement à votre compte mais encore une fois, le meilleur conseil que nous pouvons vous donner c'est de vous faire accompagner pour déléguer la création de votre société. Chez Swapn nous vous offrons un entretien sur mesure pour choisir la bonne forme juridique avec toutes les implications légales, sociales et fiscales que cela comporte et on s'occupe ensuite de toutes les formalités jusqu'à ce que vous obteniez votre K-bis. Notre service est gratuit pour les freelances, n'hésitez pas à nous contacter.

Quelles sont les obligations légales pour un recruteur freelance ?

Il n'y a pas d'obligation légale spécifique au métier de consultant en recrutement. Néanmoins, il y a des obligations à respecter comme pour toute activité en société. Vous devrez par exemple établir vos TVA, votre bilan et votre liasse fiscale,... répondre finalement aux différentes formalités fiscales et comptables obligatoires. Vous devez également ouvrir un compte bancaire professionnel bien distinct de votre compte personnel. Et enfin, il est fortement conseillé d'opter pour une assurance responsabilité civile professionnelle (RCPro), de consolider vos contrats avec vos client ou bien déterminer vos conditions générales de vente en complément de vos devis et factures.

Quelles aides sont disponibles pour les recruteurs freelance en devenir ?

Pour vous lancer en tant que recruteur indépendant, les aides financières les plus souvent sollicitées sont les suivantes : 

  • ACRE (Aide à la création ou à la reprise d'une entreprise) : il s'agit d'une aide permettant de bénéficier d'une exonération partielle de vos cotisations sociales la première année d'activité. Cela permet de vous rémunérer avec un montant de cotisation moindre, ce qui allège la trésorerie au démarrage.
  • ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d'entreprise) ou ARE (Allocations de Retour à l'Emploi) : ces aides sont des aides France Travail (ex Pôle Emploi) qui soutiennent les personnes souhaitant créer leur propre entreprise. 
    • L'ARE représente les allocations Pôle Emploi que vous pourrez continuer de percevoir en lançant votre activité sous condition de ne pas vous rémunérer avec votre nouvelle structure. Cela permet en effet d'assurer une rentrée d'argent personnel le temps que vous trouviez vos premiers clients et que vous puissiez vivre de votre activité.
    • L'ARCE est un autre moyen d'utiliser ses droits d'indemnisation Pôle Emploi. Plutôt que de percevoir vos allocations de façon mensuelle, vous préférez les capitaliser pour vous constituer un apport pour créer votre société. Dans ce cas l'ARCE vous permet de capitaliser 60% du montant total de vos ARE versé en 2 fois : à la création puis aux 6 mois de votre société.

Pour aller plus loin sur les conditions d'obtention de ces aides, n'hésitez pas à consulter notre vidéo :

Quel budget prévoir pour se lancer en tant que recruteur freelance ?

Au démarrage vous n'avez pas de grandes dépenses à engager (entre 500 et 5000 euros) mais voici un récapitulatif pour vous donner un ordre d'idée du budget à prévoir pour vous mettre à votre compte en Talent Acquisition :

  • Déposer son capital social : entre 500 et 1000€
  • Frais légaux pour la création de votre société (frais de greffe et d'annonce légale) : environ 250€ HT
  • Accompagnement par un service de création de société : 0€ avec Swapn
  • Ouverture d'un compte bancaire professionnel : entre 10 et 30€ par mois
  • Assurance RC Pro : entre 30 et 50€ par mois
  • Honoraires pour la comptabilité et outils de gestion : à partir de 50€ par mois
  • Création de votre site vitrine : à partir de 100€
  • Location d'un espace co-working ou d'un bureau pour réaliser des entretiens physiques : à partir de 300€ par mois
  • Abonnement à Linkedin premium : à partir de 47€ par mois
  • Abonnement aux plateformes de recrutement et CVthèques : à partir de 100€ par mois mais compter une enveloppe globale de 1000€ mensuels toute plateforme confondue.

Quels sont les utils indispensables pour un recruteur freelance ?

Voici une liste des outils dont vous aurez besoin en tant que recruteur en freelance : 

swapn la fiche metier outils recruteur

Conseils d'experts pour réussir en tant que recruteur freelance

Voici les principaux conseils que nous avons l'occasion de fournir aux recruteurs indépendants que nous accompagnons : 

  • Trouver son angle d'attaque et sa spécialisation sur le marché du recrutement
  • Démontrer son expertise par des prises de paroles (en conférence, en créant des baromètres, en développant son "personal branding" sur les réseaux sociaux)
  • Opter pour un statut juridique adapté à ses perspectives de développement
  • Réserver du temps à l'entretien et au développement de votre réseau de contacts professionnels

FAQ sur le métier de recruteur freelance

Combien gagne un recruteur freelance ?

Le TJM d'un recruteur qui se lance en indépendant peut aller de 350€ à plus de 800€ jour en fonction de votre expérience. En général, un consultant en recrutement peut percevoir une rémunération d'environ 4000 à 5000€ par mois avec 3 mandats par exemple.

Quelle formation suivre pour se spécialiser en recrutement ?

Comme indiqué plus haut, une solide formation initiale en ressources humaines ou en management est le premier pied posé dans le monde du recrutement. Ensuite l'expérience terrain joue pour beaucoup avant de se lancer à son compte. Puis, au fur et à mesure de votre carrière freelance, il y a une multitude de formations en ligne ou MOOC pour compléter vos spécialités sur la partie commerciale ou pour faire une formation dédiée aux recrutements de profils sur les réseaux sociaux etc.

Comment est payé un recruteur indépendant ?

Un recruteur indépendant est payé au Tarif Journalier Moyen (TJM), au mandat au succès ou encore en % du package de rémunération du candidat placé. 

Comment trouver ses premiers clients en tant que recruteur freelance ?

Si l'on devait retenir 1 seule première action à réaliser facilement pour trouver vos premiers clients employeurs, ce serait d'établir une stratégie d'approche efficace sur Linkedin pour repérer vos prospects potentiels. La clé sera ensuite dans la répétition et l'assiduité dans les relances commerciales. Vous pourrez aussi vous inscrire en parallèle sur des plateformes de mise en relation comme Malt pour faciliter vos premiers contrats.