Blog La création d'entreprise Création d'une entreprise e-commerce : guide par étapes (2024)

La création d'entreprise

Création d'une entreprise e-commerce : guide par étapes (2024)

Auteur

Article mis à jour le 01/02/2024

Par Gabriel Vanderbecken

Gabriel Vanderbecken

Gabriel, as de la création d'entreprise est un collectionneur de diplômes (trois à son actif en gestion, négociation et management, rien que ça !). En 1 an il a créé plus de 250 sociétés. Passionné par le sport et motivé par le fait de concrétiser les rêves de ses clients, il est toujours prêt à discuter d’idées innovantes et d’aider des entrepreneurs à se lancer ! Sa création la plus originale ? Un site de rencontre pour Végan, pour trouver sa moitié en toute simplicité !

Sommaire

  • Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit
  • Consectetur adipiscing elit in commodo est lorem
  • Cel finibus nulla maximus
  • Fusce sit amet facilisis enim
Icône

Résumé de l'article

Plongez dans le monde passionnant du e-commerce avec ce guide complet. L'article explore chaque étape essentielle pour lancer avec succès une entreprise en ligne, de la sélection de votre niche à la mise en place de votre site web et au choix des meilleures stratégies de marketing. Vous découvrirez également des astuces pratiques pour gérer les défis courants du commerce électronique et maximiser votre succès.
 

Podcast sur la création d'entreprise

Le E-commerce est véritablement devenu un secteur privilégié par les entrepreneurs. Dans cet article, découvrez comment choisir la forme juridique de votre entreprise, comprendre les nuances fiscales et administratives, et maîtriser les stratégies de vente efficaces !

Qu'est-ce que le e-commerce ?

Né dans les années 1990, le e-commerce a transformé le paysage commercial. Il a non seulement changé nos habitudes d'achat, mais a aussi redéfini la relation entre les entreprises et les consommateurs. En 2023, l'impact du e-commerce sur l'économie et le monde des affaires est indéniable. Des entreprises qui n'ont pas embrassé cette révolution numérique, à l'instar de Toys "R" Us, ont dû faire face à des géants comme Amazon.

Attention : Les attentes des clients en termes de rapidité et d'efficacité sont élevées, et la sécurité des paiements en ligne est primordiale.

Les avantages du e-commerce sont nombreux : vous avez la possibilité de toucher une clientèle mondiale, de réduire considérablement vos coûts d'exploitation grâce à l'absence de magasin physique, d'analyser en profondeur les données de vos clients, et d'automatiser diverses tâches, comme la gestion des stocks ou la facturation.

Comment ouvrir une entreprise en e-commerce ? Les étapes

Créer un e commerce

Choisir le type de e-commerce

L'e-commerce se décline en plusieurs formes, chacune répondant à des besoins spécifiques. Comprendre ces différentes formes est essentiel pour choisir celle qui convient le mieux à votre entreprise.

  1. BtoB (Business to Business) : Ici, une entreprise vend à une autre entreprise. Exemple : Shopify qui propose des solutions de boutique en ligne à Red Bull.

  2. BtoC (Business to Consumer) : L'entreprise vend directement à des particuliers. Amazon en est un exemple parfait.

  3. CtoC (Consumer to Consumer) : Des particuliers vendent à d'autres particuliers, comme sur Vinted.

  4. CtoB (Consumer to Business) : Un particulier offre ses services ou produits à une entreprise.

Pour choisir le type d'e-commerce adapté, suivez ces étapes :

  • Comprenez vos besoins : Quels produits ou services proposez-vous ?
  • Connaître votre public cible : À qui souhaitez-vous vendre ? Définissez clairement votre audience.
  • Évaluez vos ressources : Disposez-vous des capacités pour gérer un commerce en ligne ?
  • Analysez la concurrence : Observez vos concurrents, apprenez de leurs stratégies.
  • Déterminez votre budget : Combien pouvez-vous investir ? N'oubliez pas d'inclure tous les coûts, comme le site web et le marketing.
  • Sélectionnez la plateforme appropriée : Choisissez une plateforme adaptée, telle que Shopify ou WooCommerce.
  • Testez et adaptez : Écoutez les retours de vos clients et ajustez votre plateforme pour maximiser votre impact.

Sélectionner les produits ou services à vendre en ligne

Lorsque vous lancez votre entreprise en ligne, choisir les bons produits ou services à vendre est crucial. Voici les différents types que vous pouvez envisager :

  1. Produits physiques : Il s'agit d'articles tangibles comme des meubles, des produits de beauté ou des appareils électroniques.

  2. Produits numériques : Ces produits incluent des films en téléchargement, des logiciels, ou encore des services de stockage cloud.

  3. Prestations de services : Cela peut être des services de maintenance de site web, offerts par un webmaster par exemple.

Rédiger le business plan de votre entreprise

La rédaction d'un business plan solide est une étape cruciale pour le lancement de votre projet e-commerce. Ce document vous aide à cerner clairement votre marché cible et à établir des prévisions financières essentielles pour l'avenir de votre entreprise.

Astuce : Pour approfondir vos connaissances sur la rédaction d'un business plan efficace, je vous invite à consulter cet article détaillé : Conseils pour réussir votre business plan.

Trouver le nom de l’entreprise e-commerce

Le choix du nom de votre entreprise e-commerce est une étape fondamentale. Ce nom doit refléter votre personnalité et votre activité, tout en étant mémorable pour vos clients. Mais comment y parvenir ?

  1. Connaître votre marché et votre cible : Comprenez bien les spécificités de votre marché et les attentes de votre public cible.

  2. Définir votre image de marque : Quelle image souhaitez-vous projeter ? Votre nom doit être en adéquation avec cette image.

  3. Éviter la confusion : Analysez les noms de vos concurrents pour éviter toute ressemblance qui pourrait prêter à confusion.

Un nom bien choisi est un atout majeur pour votre e-commerce. Prenez le temps de réfléchir et de choisir un nom qui vous distinguera sur le marché.

Quel est le meilleur statut pour un e-commerce ?

La sélection du statut juridique est une décision clé dans la création de votre entreprise e-commerce. Parmi les options, on trouve la micro-entreprise, la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle), et l'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). Chacune de ces formes juridiques présente des spécificités qu'il est essentiel de comprendre.

Pour une analyse détaillée des différents statuts juridiques et de leurs particularités, je vous recommande de consulter cet article : Guide complet des statuts juridiques.

Nouveau call-to-action  

Pour choisir la forme juridique adaptée à votre entreprise, prenez en compte les éléments suivants :

  1. Chiffre d'affaires prévisionnel : Quelles sont vos prévisions de revenus ?
  2. Nombre d'associés : Allez-vous créer votre entreprise seule ou avec des partenaires ?
  3. Type de rémunération souhaitée : Comment envisagez-vous de vous rémunérer ?
  4. Situation professionnelle actuelle : Quelle est votre situation professionnelle actuelle et comment celle-ci peut-elle influencer votre choix ?
  5. Secteur d'activité : Quelles sont les spécificités de votre secteur d'activité ?

Réalisez les démarches administratives

Pour lancer une micro-entreprise en e-commerce, procédez comme suit :

  1. Inscrivez-vous en tant qu'auto-entrepreneur sur le site de l'INPI, en fournissant vos informations personnelles et professionnelles.
  2. Recevez votre numéro SIRET suite à la déclaration de votre activité.
  3. Ouvrez un compte bancaire professionnel pour séparer vos finances personnelles de celles de l'entreprise.
  4. Déclarez régulièrement votre chiffre d'affaires et payez les cotisations sociales et fiscales.
  5. Respectez les obligations légales de votre activité, notamment en matière de facturation et de protection des données.

Pour créer une société d'e-commerce, voici les étapes clés :

  1. Rédiger les statuts pour établir le cadre juridique de l'entreprise, incluant le capital social et les règles de gouvernance. L'assistance d'un professionnel du droit est conseillée.
  2. Nommer le dirigeant (gérant pour l'EURL ou président pour la SASU) et précisez ses fonctions dans les statuts.
  3. Effectuer le dépôt des apports en capital sur le compte de l'entreprise.
  4. Publier une annonce légale de création d'entreprise dans un journal autorisé.
  5. Déposer le dossier sur le site du guichet unique.
  6. Ouvrir un compte bancaire professionnel pour distinguer les finances personnelles de celles de l'entreprise.
  7. Libération du capital sur votre compte professionnel.

Lancer son site e-commerce

Lancement d'un e-commerce sur marketplace 

Avant de se lancer dans la vente en ligne, il est essentiel de choisir la bonne marketplace. Cette décision dépend de plusieurs facteurs clés :

Critères de Sélection de la Marketplace :

    • Audience cible : Optez pour une marketplace qui correspond à votre public.
    • Types de produits : Assurez-vous que la plateforme est adaptée à votre gamme de produits.
    • Frais et commissions : Comparez les coûts et vérifiez leur adéquation avec votre modèle économique.
    • Politiques de retour et service client : Examinez les options offertes pour garantir la satisfaction client.
    • Logistique et expédition : Évaluez les solutions de fulfilment proposées.
    • Concurrence : Considérez la concurrence présente sur chaque plateforme.
    • Marketing et visibilité : Prenez en compte les outils de marketing disponibles.

Maintenant que vous connaissez les critères à considérer, découvrez les principales marketplaces en France pour faire le meilleur choix :

Principales Marketplaces en France :

    • Amazon.fr : Leader mondial, avec facilité d'utilisation, options logistiques (FBA) et outils marketing.
    • Cdiscount.com : Spécialisé dans les bonnes affaires, large gamme de produits.
    • Fnac.com : Idéal pour les produits culturels, électroniques et technologiques.
    • Aliexpress France : Pour les produits bon marché, commande par téléphone possible.
    • eBay.fr : Plateforme d'enchères, adaptée aux articles d'occasion, rares ou uniques.

Lancement d'un E-commerce via un site indépendant

  1. Sélectionner une plateforme e-commerce : Choisissez une plateforme adaptée à vos besoins (comme Shopify, WooCommerce, Magento, etc.). Cette plateforme doit être flexible, sécurisée et facile à utiliser.

  2. Concevoir et développer le site : Le design doit être attrayant et l'interface utilisateur intuitive. Le développement peut nécessiter des compétences techniques, donc envisagez de faire appel à des professionnels si nécessaire.

  3. Configurer les moyens de paiement : Intégrez diverses options de paiement sécurisées pour faciliter les transactions pour vos clients.

  4. Sélectionner les fournisseurs et gérer les stocks : Établissez des relations avec des fournisseurs fiables et mettez en place un système efficace de gestion des stocks.

  5. Mettre en place la logistique de livraison : Organisez le processus de livraison, que ce soit en interne ou par l'intermédiaire de partenaires logistiques.

  6. Rédaction des CGU et CGV : Il est nécessaire de maintenir régulièrement à jour les CGU et CGV pour refléter les évolutions légales, technologiques et les changements dans votre activité. Cette pratique garantit que vos conditions contractuelles restent pertinentes et offrent une protection optimale à toutes les parties impliquées.

Nos conseils d'experts afin de réussir votre création d'une Boutique en ligne

Pour le lancement de son commerce en ligne, il est essentiel de bien préparer son projet, cela passe par :

Une étude de marché  et une analyse de la concurrence

Cela vous aidera à lancer votre activité en toute connaissance de cause et à offrir des produits ou services adaptés à votre marché. Il est également crucial de choisir les bons fournisseurs.

Bien choisir sa forme juridique

La mise en place d'une boutique en ligne implique de sélectionner avec soin la forme juridique la plus appropriée pour votre entreprise. Swapn peut vous conseiller sur la meilleure option pour chaque entrepreneur. Nous vous accompagnons dans toutes les étapes de création de votre entreprise, y compris la rédaction des statuts, le dépôt de capital, et la soumission de votre dossier au greffe.

Une fois ces étapes complétées, il ne reste plus qu'à attendre la validation du greffe pour obtenir le Kbis, nécessaire à l'immatriculation de votre société.

Rédaction des CGU et CGV :

Les CGU ou conditions générales d'utilisation détaillent le fonctionnement général de votre site, établissant les règles que les utilisateurs doivent suivre. Elles définissent également les droits et obligations des internautes et du propriétaire du site.

Les CGV ou conditions générales de vente sont spécifiquement orientées vers les relations commerciales, établissant les termes et conditions de vente. Elles incluent des informations sur les prix, les modalités de paiement, les délais de livraison, etc.

Prenez le temps nécessaire pour élaborer ces documents avec soin, en veillant à ce qu'ils reflètent fidèlement votre activité et à ce qu'ils soient conformes à la législation en vigueur. Votre succès en ligne en dépend. 

Bon à savoir : Des spécialistes comme Legal Peach peuvent vous accompagner dans la rédaction de vos CGV et CGU.

Découvrez le Guide Ultime sur la création d'entreprise !

Les questions courantes sur la création d'un e-commerce

Quel budget pour créer un e-commerce ?

Pour une création d'un E-commerce, les coûts se situent généralement entre 250€ et 300€ hors taxes. Cependant, le budget pour la création d'un site e-commerce varie considérablement selon le secteur d'activité choisi, les ressources nécessaires à la réalisation de la plateforme et les stratégies marketing pour sa promotion.

Il faut également prendre en compte les coûts de maintenance et de développement du site. En France, la création d'une entreprise implique des frais légaux obligatoires qui dépendent du statut juridique.

Comment se déclarer quand on fait du e-commerce ?

Il suffit de choisir une forme juridique présentée auparavant et respecté les démarches de création. Il faut également collecter et reverser la TVA ou les taxes de vente selon les cas, tenir une comptabilité détaillée de toutes les transactions, et effectuer des déclarations fiscales périodiques pour le paiement des taxes et impôts.